repères, Il y a des valeurs........

repères, Il y a des valeurs........

Vie de couple : Comment vivre avec un conjoint vraiment difficile ...

Vie de couple : Comment vivre avec un conjoint vraiment difficile ...

 

Un conseiller conjugal reçoit la lettre ci-dessous d’une épouse. Prenons-en connaissance.

"Mon mari et moi partageons le même toit, mais nous vivons séparés. Il insiste pour que nous sauvegardions les apparences pour le bien des enfants. Il travaille de façon sporadique, de sorte que c’est tout juste s’il pourvoit à nos besoins.

Je n’ai pas la moindre envie de parler avec lui, car il aime m’intimider. Lorsque nous sommes seuls, il me suit dans toute la maison, se moquant de moi et me dénigrant, tandis que je fais tout pour m’éloigner de lui. J’essaie de trouver un endroit pour éviter sa présence jusqu’à ce que j’ai retrouvé mon calme. Souvent désespérée, je finis par répondre d’une façon blessante dans un déluge de larmes et c’est alors seulement qu’il me laisse tranquille. Communiquer avec un tel homme ?

Il ne faut pas y compter. De toute manière, j’en ai perdu même le désir. Notre problème est sans solution".

Une femme désespérée

Il se peut que certaines personnes soient affectées psychologiquement, au point de ne pas agir d’une manière normale, ce qui rend pratiquement impossible la communication avec elles.

Existe-t-il un moyen de les atteindre ? Que doit faire un conjoint lorsque l’autre refuse de faire le moindre effort pour maintenir une relation conjugale saine ? Certaines personnes refusent avec insistance toute forme d’attention ou de communication intime. Les efforts réalisés en vue d’entrer en relation avec elles d’une façon normale ne suscitent que colère, silence ou hostilité. Mais nous ne devons jamais oublier que celui qui se comporte ainsi éprouve aussi des sentiments et des émotions.

La distance qu’une personne crée ainsi, par son hostilité, n’est peut être rien de plus qu’un mécanisme de défense. Les efforts continuels que vous réalisez pour vous rapprocher de votre conjoint peuvent provoquer des manifestations d’hostilité, parce qu’il les perçoit comme un déséquilibre dans ses sentiments et ses émotions profondes. Une éducation non adéquate, une enfance traumatisée peuvent être à l’origine d’un problème qui a fait considérer les sentiments et les émotions comme quelque chose de dangereux qu’il faut cacher. D’autre part, certaines personnes sont de nature très réservée et ne permettent à quiconque, même à leur conjoint de pénétrer dans certains domaines de leur intimité. Si nous sommes sensibles et respectueux, nous devons accepter leur manière d’être et ne pas les contraindre.

Un grand dilemme

Cette situation place le conjoint bien disposé devant un dilemme : son partenaire a besoin d’une attention et d’une affection bien particulières, mais lorsqu’il tente de les lui offrir, il se heurte à une réaction négative. Il a l’impression de donner des coups d’épée dans l’eau.

Que peut-on faire lorsque la relation s’est détériorée à ce point et qu’on ne peut le supporter davantage ? Dans notre société, nombre de personnes et en particulier des femmes, en arrive à cette situation. Elles sont obsédées par le désir de parvenir à une communication profonde, intime et personnelle. Dans leur lutte infructueuse pour parvenir au mariage idéal, ou plutôt idéalisé, avec une intimité maximale, sans aucune réserve, elles demandent de l’aide à des tierces personnes, se sentant poussées à lire des livres de psychologie conjugale, à assister à des discussions ou à des cours sur le sujet, ou bien à consulter un psychologue ou un conseiller conjugal.

Et il arrive un moment où elles croient avoir épuiser toutes les possibilités d’atteindre leur objectif. Leurs efforts dans bon nombre de cas, ne produisent que silence, hostilité et affrontements. Rien ne leur apporte le résultat escompté. Elles se trouvent face à un conjoint qui ne peut communiquer, ou qui ne veut pas le faire.

Cette recherche désespérée pour trouver accès auprès d’un conjoint difficile peut affecter certaines femmes et même plus d’un homme, dans leur équilibre aussi bien que dans leur santé physique, mentale et spirituelle. Certaines personnes d’une situation de ce genre deviennent irritables ou hostiles, ou sombres même dans de sévères dépressions. D’autres tombent malades, souffrent d’insomnie ou d’Inhibition du désir sexuel (IDS). Les consultations auprès de médecins, psychiatres et conseillers, accompagnées des médicaments prescrits, ne semblent pas donner des résultats.

Des solutions

A ceux qui sont mariés avec un conjoint réellement difficile, on conseille d’habitude d’appliquer les solutions suivantes :
1. Se séparer de son conjoint
2. Changer de conjoint, en espérant que l’autre nous apportera ce qu’on désire.
3. Continuer la routine de toujours, sans connaître aucun changement et supporter la situation.
4. Modifier son comportement et adopter ses attentes, de façon à ne pas se sentir frustré, trompé ou animé de ressentiment.

Analyse des options

Les deux premières options sont, en premier lieu les choix les plus immatures. La fuite du problème peut prendre plusieurs formes : un éloignement littéral en errant d’un lieu à l’autre ou peut-être une relation extra-conjugale. Dans d’autres cas, on se réfugie dans le mutisme, l’alcool, l’accoutumance aux tranquillisants ou à la drogue, le jeu, la télévision ou la dépression. Mais en réalité, il est impossible d’échapper à soi-même. Et les problèmes ne peuvent être résolus que si on les affronte.

Choisir la troisième solution exige de s’armer de courage et de la résignation, de faire bonne figure et de continuer à supporter. Peu de gens se rendront compte de votre terrible situation. Vous cacherez tout aux yeux des autres, tout en continuant de supporter une relation conjugale détériorée. Des millions de couples ont choisi cette troisième voie au lieu d’affronter les déficiences personnelles et de les corriger dans la mesure du possible.

La quatrième option - reconsidérer les attentes et modifier le comportement - n’est sans doute pas la plus facile, mais bien la plus mûre des quatre et celle qui peut apporter les meilleurs résultats et les plus durables. De plus, le simple fait de l’appliquer fortifie notre estime de soi, car elle nous prouve à nous-mêmes que, malgré les difficultés et même plusieurs échecs, nous sommes capables de continuer à lutter pour atteindre un objectif vraiment important à nos yeux.

Si quelqu’un désire que sa relation conjugale s’améliore, il devra d’abord lui-même commencer à changer, en mettant en œuvre tous les moyens et actions pour y parvenir.

(Extrait du livre : Vivez, Communiquez de Nancy Van Pelt)
Rock Audacien D. DAMIBA
Conseiller conjugal
Email:damibashalom@yahoo.fr

Sidwaya



25/06/2008
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 52 autres membres