repères, Il y a des valeurs........

repères, Il y a des valeurs........

Groupe Yeleen/L’engagement en question

Groupe Yeleen

L’engagement en question

 

Au moment où nous traçons ces lignes, le groupe Yeleen venait de finir ses concerts de sortie de son nouvel album « L’œil de Dieu ». Pour la circonstance, le groupe Magic System avec lequel il a fait un featuring était de la partie. Une nouvelle carrière internationale semble s’ouvrir pour Yeleen avec cette nouvelle collaboration.

 

 

Le Groupe de Rap Yeleen est considéré comme l’une des meilleures voix du Rap burkinabè. Il a comblé nos joies, nos attentes et nos engagements en 2002 avec la sortie de leur premier album « Juste un peu de lumière ». C’était une première au pays des Hommes intègres qu’un groupe de musique fasse l’unanimité, fédère la jeunesse, remplisse des stades. Qu’est-ce qui pouvait justifier tout cet engouement ? La jeunesse se reconnaissait à travers l’engagement juvénile de ce groupe.

Le contenu de leurs chansons traduisait les aspirations profondes d’une jeunesse en quête de porte-voix.

L’album : « Juste un peu de lumière » était sorti dans un contexte de crise sociopolitique. Les Burkinabè dans sa composante jeune réclamaient sur tous les toits «  la vérité et la justice » pour le journaliste Norbert Zongo et ses trois compagnons.

Nous pouvons affirmer qu’il y a eu la Yeleen mania « jurer que par la musique de Yeleen ». La réussite qu’a eue ce premier album et la notoriété qu’a acquis le groupe ont amenés les fans à se demander si le Groupe Yeleen tiendrait son succès et son engagement. Pour le succès, le Groupe Yeleen continue à rassembler les foules. Sa notoriété est restée intacte. Il est à son quatrième album.

Sur le plan de l’engagement, le Groupe Yeleen a grandi. Son engagement juvénile a laissé la place à la réalité du showbiz. C’est pourquoi d’ailleurs, il y a eu assez de critiques sur deux albums : Dar-es-Salam et le nouvellement sorti « L’œil de Dieu ». Au cours de l’émission « ça se passe à la télé » du dimanche 15 février, nous avons entendu Smarty dire : « Quand nous avons sorti Dar-es- salam, on nous a reprochés d’avoir appelé à voter pour Blaise Compaoré. Dans le dernier en parlant du maire Simon Compaoré, on a dit que le morceau est commandé ». Si de telles choses sont dites, c’est le sens de l’engagement du groupe Yeleen qui est sujet à polémique.

Nous ne commettrons pas l’injure de dire que la chanson a appelé à voter pour Blaise Compaoré. Nous pensons qu’il ne peut pas non plus être le postier qui apporte la lettre de la bonne gouvernance à Wade, Déby et Gbagbo.

Par exemple en France, Doc Gynéco avait décidé de soutenir le candidat Nicolas Sarkozy à la présidentielle de mai 2007. Il s’est expliqué. Beaucoup de jeunes Français ne l’ont pas compris.

Si leurs chansons sont sujets à interprétations c’est que les choix du groupe Yeleen posent peut être problème. Le featuring avec Magic System est-il du RAP ? Quand cette question a été posée à Smarty, il s’est défendu lamentablement en disant que le groupe s’inscrit dans une musique évolutive. Il a oublié qu’on identifie les musiciens par le genre. C’est cela l’identité.

Le groupe Yeleen en faisant certains choix ne facilite pas la compréhension de leurs fans.

Quand certains ont appris que le groupe Yeleen n’avait pas participé à l’album « Dossier Classé » en hommage à Norbert Zongo, ils n’étaient pas contents. Il a avancé d’abord des problèmes personnels avec Smokey. Ensuite, un problème de calendrier. L’album est sorti sans la voix de Yeleen. C’était dommage pour tous ceux qui pensaient que le groupe Yeleen n’hésiterait pas un instant pour chanter pour Norbert Zongo. Ils ont manqué une occasion de confirmer leur engagement.

Nous avons tous compris maintenant que ne chante pas pour Norbert Zongo qui veut mais qui peut.

N Y



23/02/2009
3 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 52 autres membres